Roger Soumaoro, 3ème meilleur apprenti boucher breton : bravo !

Apprenti boucher à Hillion et soutenu par CAJMA22, Roger Soumaoro s’est hissé sur la troisième marche du podium au championnat de Bretagne le 15 février à Bruz (35).

Roger entouré de Bernard Vermeulen, famille d’accueil, Guillaume Cordouan, son patron, et Gilles, son maître d’apprentissage.

Après avoir été sélectionnés au concours départemental réservé aux apprentis bouchers, les deux meilleurs de chaque département gagnaient leur ticket pour le régional, où Roger a terminé troisième. Il sera suppléant lors des épreuves du championnat de France, qui se dérouleront les 11 et 12 avril, à Clermont-Ferrand (63). Il pourra ainsi remplacer l’un des deux titulaires en cas de maladie ou de blessure, par exemple.

Roger débarque en France en janvier 2018, sans parler la langue. « Lorsque je suis arrivé en Bretagne, je ne savais ni lire ni écrire. J’ai fait une année au lycée Chaptal où j’ai eu mon diplôme de langue française. Après, je suis rentré au CFA de Ploufragan. J’ai choisi la boucherie à l’issue de mon CAP et je compte m’orienter vers un brevet professionnel ». Il est actuellement en apprentissage à La Maison Cordouan, boucherie, charcuterie et traiteur à Hillion.

« Volontaire, Roger aime ce qu’il fait et il est bien entouré par son maître d’apprentissage, Gilles, et Bernard Vermeulen, famille d’accueil à Hillion, qui l’aide dans toutes les démarches administratives », relève Guillaume Cordouan, son patron.

Une intégration facilitée par l’association Cajma 22, dont Bernard Vermeulen fait partie : « Des bénévoles l’ont bien aidé pour l’écriture et la langue, en plus des cours à Chaptal. Mais Roger a une soif de savoir, d’apprendre, il est très demandeur. Nous sommes tous fiers de son parcours et de sa réussite, c’est un bel exemple », lance son référent.

Photo et extrait article Le Télégramme du 3 mars 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.