« J’aimerais aider, mais je ne sais pas comment… »

 

A Cajma22, nous sommes convaincus que la fraternité est l’essence même de notre humanité. C’est pourquoi nous nous battons pour que les droits des adolescents migrants, aussi nommés mineurs non accompagnés, soient reconnus.

 

Parmi ces droits fondamentaux, il y a la sécurité et la mise à l’abri.

Lorsqu’ils arrivent en France, au terme d’un périple violent et dangereux, ces adolescents sont en état de stress post-traumatique. La traversée du désert et de la Méditerranée, la brutalité des passeurs qui n’hésitent pas à torturer et violer, la peur constante et un nombre incalculable de fois la mort si proche… Après des mois à essayer de survivre coûte que coûte, le quotidien s’apaise mais les maux ne disparaissent pas pour autant. Les méandres de l’administration française et la limite des moyens de l’aide sociale à l’enfance laissent beaucoup de ces adolescents et adolescentes sur le carreau. Exclus des dispositifs d’Etat, ils se retrouvent à la rue et perdus face à un système qu’ils ne comprennent pas.

Parce que le non-accueil est une violence de plus.

Cajma22 intervient à ce moment de leur parcours : pour les mettre à l’abri, dans un premier temps. Grâce à nos familles d’accueil bénévoles, ces adolescents retrouvent un toit et un lit, des repas chaud et enfin un peu de stabilité. Dans un second temps, nous les accompagnons pour faire face à leur maux (bilan de santé, soutien psychologique, art-thérapie) et démarrons l’aide à leur intégration. Grâce au soutien de l’Education Nationale, qui fait un travail formidable pour soutenir ces élèves dans leur apprentissage de la langue, ces adolescents vont à l’école (parfois pour la première fois de leur vie). En parallèle, nos bénévoles du soutien scolaire viennent en renfort pour accentuer l’acquisition des connaissances basiques (français et mathématiques).

 

Construire leur avenir, notre avenir en commun.

La bureaucratie française est souvent un dédale incompréhensible pour nous, alors comment attendre que ces adolescents s’y retrouvent sans l’aide d’une structure ? La commission juridique de Cajma22 déploie un effort considérable pour guider ces jeunes et monter avec eux les procédures judiciaires pour faire reconnaître leur existence, et donc leurs droits. Reconnaissance de la minorité auprès du tribunal pour enfants de St-Brieuc et, si nécessaire devant la Cour d’Appel de Rennes, avec le soutien d’avocates et demande de titre de séjour à l’heure de la majorité sont les priorités de leur intégration.

Construire leur avenir, c’est aussi apprendre un métier : là encore, en partenariat avec l’Education Nationale, ils sont orientés dans les filières sous tension (cuisine, bâtiment etc.) et les entreprises les accueillent à bras ouvert. A l’heure des conseils de classe, les encouragements et les félicitations vont aux adolescents que Cajma22 accompagne et qui font preuve d’un respect exemplaire envers leurs encadrants.

 

Tout ce travail pharaonique est accompli par une équipe de bénévoles que nous ne remercierons jamais assez. Mais parce que la situation ne s’apaise pas, nous devons faire face à une croissance très rapide des besoins : pouvez-vous nous aider à les aider ?

  • Grâce à un don, vous soutenez l’effort de l’association et financez les frais de scolarité ou juridiques. De plus, Cajma22 étant reconnue d’intérêt général, votre don vous donne droit à 66% de réduction fiscale. Pour effectuer un don ou adhérer, cliquez ici !
  • Grâce à votre bénévolat, lors du soutien scolaire ou comme famille d’accueil, vous contribuez à changer le quotidien de ces adolescents et à les mettre à l’abri.

Quelle que soit votre situation, contactez-nous : contact@cajma22.fr

 

Nous tenons à remercier la Ville de Langueux, qui soutient notre activité depuis la création et nous met à disposition des locaux, tout comme aujourd’hui la Ville de Saint-Brieuc. Merci aussi aux autres communes de l’agglomération qui soutiennent notre effort grâce à des subventions, ainsi qu’aux autres associations avec qui nous sommes en lien.

 

 

Cajma22 en chiffres :

  • 57 adolescents suivis activement par l’association au 30 novembre 2019 / plus de 100 jeunes aidés depuis la création de l’association.
  • 160 familles accueillantes, réparties dans tout le département.
  • 50 bénévoles au soutien scolaire, mobilisés tout au long de l’année.
  • 263 adhérents, 17 membres du Conseil d’administration.
  • 100% des jeunes Cajma22 sont scolarisés sous un mois auprès de l’éducation nationale : 42 au lycée, 1 au collège et 7 en classe MLDS au Lycée Chaptal, 7 en apprentissage.
  • Environ 825 heures de soutien scolaire proposées par l’association depuis septembre 2018.
  • 19 procédures de recours en minorité depuis janvier 2019, pour l’essentiel auprès du Juge des tutelles ou du Tribunal pour enfants de Saint-Brieuc, plusieurs procédures d’appel devant la Cour d’appel de Rennes, une au Tribunal administratif de Rennes.
  • 44 rendez-vous culturels ou sportifs proposés aux jeunes pendant l’été 2019, un mini-camp organisé en collaboration avec l’association Kengred.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *